Aurélie Barjonet

Aurélie Barjonet

Profession et affiliation : Maître de conférences HDR en littérature comparée, Université de Versailles St-Quentin Paris Saclay.

Domaines de spécialité :

  • XIXe siècle : Zola, Flaubert
  • XXIe siècle : littérature sur la Shoah, troisième génération
  • Réception, traduction
  • Allemagne : XIXe siècle, RDA

Principales publications sur les rapports entre judéité et littérature :

LIVRES

Aurélie Barjonet, L’Ère des non-témoins : la littérature des “petits-enfants de la Shoah”, en préparation.

Aurélie Barjonet et Liran Razinsky (dir.), Writing the Holocaust Today : Critical Perspectives on Jonathan Littell’s “The Kindly Ones”, Amsterdam, Rodopi, Coll. Faux titre (381), 2012, 265 p.

ARTICLES

Revues

« La Shoah dans la littérature française contemporaine. L’exemple de la génération des petits-enfants », Zeitschrift für Sprache und Literatur, n° spécial « Actualité du nazisme », septembre 2020.

« Une troisième génération réparatrice ? », dans : Helena Duffy (dir.), French Forum, n° spécial The Holocaust in French and Francophone Literature (1997-2017), n° 44.1, 2019, p. 55-70.

« Le savoir de la troisième génération », Revue des sciences humaines, n° 321, Wolfgang Asholt et Ursula Bähler (dir.), Le Savoir historique du roman contemporain, janvier-mars 2016, p. 101-116.

« Déconstruire et reconstruire son héritage pour mieux le revendiquer. Quand les petits-enfants réalisent des documentaires sur leur histoire familiale », Témoigner. Entre Histoire et Mémoire, n° 121, 2015, p. 121-134.

Collectifs

« À l’ère des non-témoins : les enquêtes des ‘petits-enfants de la Shoah’ », dans : Dominique Meyer-Bolzinger et Christian Chelebourg (dir.), Raconter l’enquête : une forme pour les récits du XXIe siècle ? à paraître.

« Sur le concept de ‘génération’ dans les études littéraires et mémorielles », dans : Rémi Astruc (dir.), Communitas. Les mots du commun et de la Communauté, Versailles : RKI Press, 2020, à paraître.

« Écrire malgré tout », dans : Agnieszka Grudzinska et Kinga Callebat (dir.), Représenter la Shoah en France et en Pologne après 1989. Voix, poétiques, images, Paris, Petra, 2020, à paraître.

« Générations d’après, générations relais ? », dans : Philippe Mesnard (dir.), La Littérature testimoniale, ses enjeux génériques, SFLGC, collection « Poétiques comparatistes », Nîmes, Lucie éditions, 2017, p. 143-159.

« Les petits-enfants : une génération d’écrivains hantée », dans : Ivan Jablonka (dir.), L’Enfant-Shoah, Paris, PUF, 2014, p. 219-235.

« Parler de soi et de la Seconde Guerre mondiale. Le cas de deux écrivains de la troisième génération (Fabrice Humbert, L’Origine de la violence, 2009 et Laurent Binet, HHhH, 2010) », dans : Christine Ott et Jutta Weiser (dir.), Autofiktion und Medienrealität. Kulturelle Formungen des postmodernen Subjekts, Heidelberg, Winter, 2013, p. 171-187.

« Lire avec et contre les salauds nazis (Borges, Hilsenrath, Littell) », dans : Luc Rasson (dir.), Paroles de salaud. Max Aue et cie, Amsterdam/New York, Rodopi, CRIN, 2013, p. 61-79.

« La troisième génération devant la Seconde Guerre mondiale : une situation inédite », Études romanes de Brno, Dossier thématique : « Comment raconter tout ce qui n’a pas encore été dit ? », Les représentations de l’Histoire du xxsiècle dans les littératures d’expression française et espagnole d’après 1968, n° 33, t. 1, 2012, p. 39-55.

« Manufacturing Memories : Textual and Mnemonic Weaving in The Kindly Ones », dans : Aurélie Barjonet et Liran Razinsky (dir.), Writing the Holocaust Today : Critical Perspectives on Jonathan Littell’s “The Kindly Ones”, Amsterdam, Rodopi, Coll. Faux titre (381), 2012, p. 111-130.

Articles courts

« Deux romans graphiques de troisième génération (A. Kurzweil & N. Krug) », Mémoires en jeu, n° 8, 2019, p. 16-18.

« Du rififi dans les Hitler Studies. Sur L’Héritier de Joost de Vries (2017) », Mémoires en jeu, n° 5, 2018, p. 17-18.

Adresse mail :

aurelie.barjonet@uvsq.fr