Séminaire – Écrivains et artistes juifs

Maxime Decout et Nelly Wolf

Créé en 2014, ce séminaire s’est donné pour but de montrer que l’origine juive a été un facteur déterminant dans l’art du XXe siècle. De l’affaire Dreyfus à la création d’Israël en passant par la Seconde Guerre mondiale, la judéité a évolué entre affirmation et dénégation identitaire. Elle est une notion complexe, à la fois féconde et vulnérable, en butte aux haines et à la contestation, mais qui a aussi suscité intérêt, empathie et dialogue. Elle est parfois encore aujourd’hui tenue pour accessoire dans la réception de certaines œuvres alors qu’elle a aussi déterminé en profondeur autant une esthétique qu’une éthique. Il s’agit ainsi, par ce séminaire, de s’interroger sur le rôle fondateur de l’identité juive dans la création (poésie, roman, autofiction, théâtre, arts de la scène, bande dessinée, cinéma), sans pourtant réduire les œuvres à cette seule influence déterminante. Ce travail sera envisagé non seulement d’un point de vue esthétique mais aussi historique et sociologique, faisant ainsi dialoguer différentes disciplines et approches. Au fil des séances, seront abordées des questions essentielles au vivre ensemble contemporain qui vont au-delà du cas d’étude juif : expression des minorités, intégration et identité, rapport à la langue d’origine lorsqu’il s’agit d’artistes immigrés de la première ou de la deuxième génération, impacts du racisme, de l’antisémitisme et du génocide dans les représentations littéraires et artistiques.

Les vidéos des séances passées du séminaire sont disponibles à l’adresse suivante :
https://webtv.univ-lille.fr/grp/338/ecrivains-et-artistes-juifs-contemporains/?order=title