Francine Kaufmann

Francine Kaufmann

Professeur des universités, retraitée de l’université Bar-Ilan, Israël

Domaines de spécialité : littérature juive en français et en hébreu ; littérature de la Shoah ; histoire de l’hébreu ; traduction juive et biblique ; traductrice de poésie ; interprétation de conférences et pour les média. Civilisation juive.

Principales publications sur les rapports entre judéité et littérature :

Pour relire « Le dernier des Justes » – Réflexions sur la Shoa, Paris, Librairie des Méridiens – Klincksieck, « Connaissance du 20ème siècle » ; 2ème éd. 1987  

Sélection d’articles ou de chapitres en littérature juive :

(1973-4) « Pourquoi Bialik ? » suivi de « Cinq poèmes de Bialik inédits en français ». Les Nouveaux Cahiers n° 35, 48-56, Paris.

(1983) « La genèse du Dernier des Justes d’André Schwartz-Bart ». REJ (Revue des Etudes juives) CXLII (1-2), 233-242, Paris.

(1987) « Un pionnier de la littérature de la Shoah: Le dernier des Justes d’André Schwarz-Bart ». Yod, n° 25, 37-66.

(1988-89) « André Neher : un juif à Jérusalem ». Les Nouveaux Cahiers n° 95, 7-9.

(1989) « La naissance d’un discours littéraire juif autour de la Shoa en France et en Israël ». Pardès n° 9-10, éditions du Cerf, 60-72.

(1989) « Le judan, ou l’esthétique littéraire de Claude Vigée ». Ecrits français d’Israël de 1880 à nos jours, sous la direction du Pr. David Mendelson et de Michaël Elial, La revue des Lettres Modernes, L’intersiècle 2, Paris, éd. Minard, 97-112.

(1992) « L’écriture comme mode de vie juif ». La terre et le souffle, rencontre autour de Claude Vigée, Colloque de Cerisy sous la direction d’Hélène Péras et Michèle Finck. Paris. Albin Michel, 173-176.

(1996) « Claude Vigée, danseur de l’instant et de l’éternité (voyage autour des titres d’une œuvre de Bischwiller à Jérusalem) ». Pardès n° 22, 207-219.

(2001) « A la recherche du temps vivifié ou Claude Vigée et l’autobiographie en gésine – Regards sur Un panier de houblon », L’œil témoin de la parole, Rencontre autour de Claude Vigée, sous la direction de David Mendelson et Colette Leinmann, éd. Parole et Silence, Paris, 52-75. http://judaisme.sdv.fr/perso/vigee/index.htm 

(2002) « Les enjeux de la polémique autour du premier best-seller français de la littérature de la Shoah », Revue d’Histoire de la Shoa n° 176, septembre-décembre 2002, n° sur « La Shoah dans la littérature française », sous la direction de Myriam Ruszniewski-Dahan et Georges Bensoussan, 68-96/ http://judaisme.sdv.fr/perso/schwbart/revue.pdf

 (2002) « André Neher : une pensée et une vie entre la Shoah et Israël », Revue d’Histoire de la Shoa n° 176, septembre-décembre 2002, n° sur « La Shoah dans la littérature française », sous la direction de Myriam Ruszniewski-Dahan et Georges Bensoussan, 117-138.

(2003) « Écrire en Israël », in CONTINUUM n° 1, (Revue de l’Union des écrivains israéliens de langue française), 26-28.

(2005) « Un exemple de traduction ‘indirecte’ dans la création d’une littérature nationale : des ‘prunes’ de Daudet à la ‘pomme’ de Bialik ; trois langues, trois littératures, trois religions », in Théories littéraires et traduction, sous la direction de Magdalena Nowotna, Editions : Aux lieux d’être, Paris, 163-204.

(2006) « Ben-Zion Tomer et Les Enfants de l’ombre : entre Yoram et Yossele. De l’identité conflictuelle d’un rescapé sous le masque d’un sabra ». RHS (Revue d’Histoire de la Shoah) n° 184, janvier-juin 2006, « La Shoah dans la littérature israélienne », sous la direction de Georges Bensoussan et Masha Itzhaki, 99-126.

(2006) « André Schwarz-Bart, la lumière d’une étoile morte », in Les Temps Modernes, n° 641 (novembre-décembre 2006), p. 64-73.

(2007) « André Schwarz-Bart, le Juif de nulle part », L’Arche n° 583, décembre 2006, 84-89.

(2008) « L’œuvre juive et l’œuvre noire d’André Schwarz-Bart », Pardès 2008/1 (n° 44), Juifs et noirs. Du mythe à la réalité, sous la direction de Shmuel Trigano, éd. In Press, Paris, 135-148.

(2009) « Le dernier roman d’André Schwarz-Bart. Cinquante ans après Le dernier des Justes, une Étoile du matin en forme de Kaddish », L’Arche n° 618, novembre 2009, 70-76.

(2011) « Destins croisés des « Français juifs : Claude Vigée et l’art du renouvellement, le « ‘hidoush », in « Là où chante la lumière obscure… ». Hommage à Claude Vigée, sous la direction de Sylvie Parizet, Paris, éd. du Cerf, coll. « Littérature », 235-281.

(2011) « Les Sagas identitaires d’André Schwarz-Bart: faire aimer l’étranger pour la dignité de sa différence », in : NEF/Nouvelles Etudes Francophones, Vol 26, n° 1 (Printemps 2010), numéro spécial sur les Schwarz-Bart, sous la direction de Kathleen Gyssels, 16-33.

(2011) « La Shoah, Israël, deux versants d’une histoire – deux aspects du pari divin », in Héritages d’André Neher, sous la direction de David Banon, Bibliothèque des fondations, éditions de l’Éclat, Paris, pp. 147-166.

(2012) « Le projet judéo-noir d’André Schwarz-Bart : saga réversible », in Présence francophonen° 79, 2012, pp. 15-38. N° spécial : « André Schwarz-Bart et Simone Schwarz-Bart à Metz » (Revue internationale de langue et de littérature, Department of Modern Language, College of the Holy Cross, Massachusetts).

 (2013) Cinq entrées : « Bible (traductions) » pp. 112-115 ; « André Chouraqui » pp.158-160 ; « Les Eaux mêlées de Roger Ikor » pp. 261-263 ; « André Neher » pp. 642-644 ; « André Schwarz-Bart » pp. 805-808, dans Dictionnaire du judaïsme français depuis 1944, Collectif sous la direction de Jean Leselbaum et Antoine Spire. Coédition Armand Colin/Le Bord de l’Eau, Paris-Bordeaux.

(2013) « La source juive dans l’Exode de Benjamin Fondane », in Cahiers Benjamin Fondane, n° 16 : Benjamin Fondane lecteur de la Bible, pp. 19-30.

(2014) « De quel œil, dans mon attente, tombait cette larme brûlante ? [L’Exil de la Chekhina et la coupe des larmes] », in Cahiers Benjamin Fondane, n° 17 : Parole biblique et parole existentielle, 2014, pp.49-64.

(2015) « Vigée et la Bible : d’un judaïsme d’intuition à un judaïsme de la connaissance. Neher, Chouraqui, Manitou et quelques autres », in Perspectives n° 22 (2015), Dir. Fernande Bartfeld, Magnès Press, Université hébraïque de Jérusalem, pp. 147-163.

(2016) « Fondane lecteur et traducteur de Heine », in Relectures du Mal des Fantômes – Fondane lecteur, Cahiers Benjamin Fondane, N° 19, pp.126-136

(2017) « L’impact de la Shoah sur la pensée et la littérature juives en France », in D’Auschwitz à Jérusalem. Que peut apporter la pensée juive française au nouvel Israël ? Pardès n°59, dir. Shmuel Trigano, Editions In Press, Paris, 2017, pp 33-48.

(2018) « Jérusalem dans les sources et la littérature juives », in Si c’était Jérusalem – Hommage à Raphaël Draï, et à Benjamin Gross -, sous la direction de Michel Gad Wolkowicz et Michaël Bar-Zvi, éd. In Press, collection Schibboleth – Actualité de Freud, Paris, 2018, pp 215-240.           

(2018) « La non vocation d’André Schwarz-Bart : ‘Le fusil a fait pousser un cri d’homme à l’éléphant’, ou l’écriture en réponse à l’événement », Continents manuscrits n° 10 : Devenir écrivain, mis en ligne le 15 mars 2018 : 

(2018) « Élie Wiesel et la célébration du judaïsme : entre l’identité collective du passeur, du conteur, et l’identité individuelle du narrateur et du témoin ». In Les expressions du collectif dans les écritures juives d’Europe centrale et orientale, Fleur Kuhn-Kennedy, Cécile Rousselet (dir.), Paris, Inalco Presse, Collection Méditerranée(s), 2018, pp. 152-169.

(2019) « La légende des trente-six Justes et lesLamed-waf dans Le Dernier des justes d’André Schwarz- Bart », Mikhtav ‘Hadach, La nouvelle Lettre, Réflexion pour un judaïsme ouvert, n° 8, juin 2019, Paris, éditions Hermann, 70-78.

Adresse mail : francine.kaufmann@gmail.com