Nelly Wolf

Nelly Wolf

Profession et affiliation : Professeure émérite à l’université de Lille

Domaines de spécialité : Littérature française, société, politique, démocratie, écrivains juifs.

Principales publications sur les rapports entre judéité et littérature

Chapitre d’Ouvrage 

 Proses du monde : les enjeux sociaux des styles littéraires,Presses universitaires du Septentrion, 2014, 288 p, chapitre II, « Migrations » p.75-127.

Direction de numéro de revue

 « Ecrivains juifs de langue française », Tsafon, n°70, Lille, automne 2015-hiver 2016, 191 p (avec Maxime Decout).

Articles

« Albert Cohen et la question du style oralisé »Cahiers Albert Cohen n°17, 2007, p.15-26

« Georges Perec : la cicatrice ou le visage de l’exil », Cahiers d’histoire et de littératures romanes, Universitätsverlag Winter, 2008, Heidelberg, p.105-112.

« Le juif roux : présence du stéréotype dans David Golder », Roman 20/50, « Irène Némirovsky », n° 54, décembre 2012, p.31-42.

« L’étoile de Modiano », dans Europe, n° 1038, octobre 2015, p.14-27.

« L’Urbanité des Choses » dans Benoît Denis et Pierre Popovic, (dir.), Une cité entre deux mondes. La ville dans les arts et la littérature en France de 1958 à 1981, Nota bene, Montréal, 2016.

« Altérité, intégration, mélancolie : traces et fonction du yiddish dans le roman français », dans Cahiers d’histoire et de littératures romanes, Universitätsverlag Winter, mai 2016, Heidelberg, p.177-188.

« Bernard Frank au musée de l’antisémitisme », dans Maxime Decout, Nurit Levy, Michèle Tauber (éd.), Les appropriations du discours antisémite. Comportements mimétiques et détournements carnavalesques, Cécile Defaut, 2018, p.89-100.

« La Shoah dans le Goncourt », Cahiers Bernard Lazare, nouvelle série n° 423, Novembre 2019.

Articles à paraître

« Perec’s ghost city » communication au colloque “Paris in Post-War

Jewish Literary Memory”, Israel and Golda Koschitzky Center for Jewish studies, York University, Toronto 23-25 mai 2016.

« “Pas ma langue” : la présence-absence du yiddish dans l’œuvre de Serge Doubrovsky »,communication à la journée d’étude Judéités sans judaïsme après la catastrophe. L’identità ebraica dopo Auschwitz, université de Vérone, 2 février 2017, éditions La Giuntina, Florence, Italie

« Le yiddish en traduction : une scénographie du récit mémoriel », communication au colloque international « Traces et ratures du judaïsme dans le récit contemporain »

14 et 15 mars 2019, Université de Lorraine, Metz, Berg International.

Séminaire

Direction, avec Maxime Decout, du séminaire « Écrivains et artistes juifs contemporains », à l’université de Lille, depuis 2014.

Adresse mail : nelly.wolf14@gmail.com